mardi 13 février 2007

Pas de Pinko marketing au forum e-business

(Suite de mon compte-rendu du forum e-marketing)

L’après-midi, direction le grand amphi (très pénible pour les gens qui mesurent plus d’un mètre soixante, car il n’y a pas de place pour les jambes) pour une conférence à l’intitulé alléchant : E-marketing 2.0 – Viral, buzz, communauté, Pinko – Quelles réalités ? Quels retours.
On a eu droit trois fois de suite à un rappel sur ce que sont les blogs, la place des nouveaux leaders d’opinion, divers exemples sur la capacité de la blogosphère à détruire très rapidement la réputation d’une marque ou d’un produit, comment les marques réagissent face à ce phénomène... Ok, très bien, c’est instructif. On a aussi appris que les bloggers (surtout ceux qui ont beaucoup de lecteurs) n’aiment pas être achetés (ça me rappelle un billet polémique de Fred Cavazza), qu’il faut être sincère…
À force d’entendre ça, j’avoue que j’aurais bien aimé aussi quelques éléments de réponses sur le comment faire ? Alors bien sûr, le propre du buzz, c’est qu’il doit être spontané, que ça ne se contrôle pas, etc. Mais ce qui fait la légitimité des agences de buzz-marketing, c’est bien de prétendre un minimum d’expertise dans le domaine… Bref, un petit goût d’inachevé, de ne pas avoir appris grand’chose.
Surtout pour Buzz Lemon qui, ce coup là, n’a rien fait pour apparaître comme une agence compétente qui maîtrise son sujet. Spheeris, par contre, qui fait à peu près la même chose, m’a fait une bien meilleure impression. Leur créneau : identifier et contacter les leaders d’opinions de la blogosphère dans le secteur qui vous concerne et leur proposer de tester puis donner leur avis sur vos produits. Faire du bruit. Avec le risque d’avoir des avis négatifs, mais sincères. Et si ce qui est dit vous semble injustifié, ne pas hésiter à répondre, à « pseudonyme découvert ».
La dernière intervention de l’après-midi est venue de la société Bolero, et j’ai trouvé leur approche très intéressante. Et pas seulement parce que l’intervenante était assez charmante. Ils proposent en effet d’identifier les communautés (forums, blogs, mailing-lists…) qui parlent de vous, écoutent ce qu’il s’y dit et le classent par thèmes, en indiquant si c’est plutôt positif ou plutôt négatif. De la veille économique sur soi-même. Cela permet de mieux cerner sa réputation en ligne, de désamorcer très tôt des rumeurs, d’adapter le cas échéant sa communication pour combler des trous noirs, cible idéale pour les rumeurs. Et même de rentrer en contact direct avec ces communautés pour un vrai dialogue. On est moins sur la logique précédente d’impulser quelque chose, mais vraiment dans de l’écoute, du marketing de la conversation (dixit Bolero). Pour l’instant, je ne vois pas d’intérêt direct pour Kappea, mais ils m’ont fait une très bonne impression, avec un travail très qualitatif. Une agence à suivre.

Et dans tout ça, pas une seule fois le mot Pinko. Pourtant, je ne me suis pas endormi, même après le repas, c’est promis ! J’hésite encore à les attaquer pour publicité mensongère. Du coup, si quelqu’un voulait bien m’expliquer avec des mots simples ce qui se cache derrière cette notion de Pinko Marketing (qui n’est sûrement qu’une reprise d’autres notions, mais bon…), je lui serai très reconnaissant.

6 commentaires:

Pierre-Philippe Cormeraie a dit…

Le Marketing est en train de se ré-inventer, moins lourd, moins intrusif, au coeur des conversations... ça s'appelle le Pinko Marketing.

Pour commencer, 2 posts où j'en parle sur mon blog :
- Amis Marketers devenez PinkoAddicted
- Les 10 commandements du PinkoMarketer

Et si envie d'aller plus loin, en pied des posts vous trouverez les liens pour approfondir notamment via le wiki en français nommé La Voie du Pinko.

PPC

BmH a dit…

Le Pinko est donc un des acteurs fondamentaux du web 2.0 alors ?
J'ai également été à cette conférence, et en effet, je ne me suis pas endormi non plus...

Benoit

lesboutiqueslolita a dit…

Bonjour,

Allez jeter un oeil sur www.lesboutiqueslolita.com
Vous aurez de l'info sur l'e-marketing dans le commerce Internet.

À bientôt

Caroline Diaz a dit…

Bonjour Joël,
Bon c'est moi "l'intervenante charmante" de Boléro. D'abord merci pour vos compliments (surtout ceux sur l'agence). Moi la première fois que j'ai entendu parler du "pinko marketing", je l'ai compris comme la stratégie de la réunion Tupperware où nos propres clients deviennent nos ambassadeurs directs. Je ne sais plus où j'ai lu cette explication qui m'a plu : Pinko, c'est copine en verlan -> marketing des copines, ça colle bien avec les Tupperwares...
CD

Clément BOUDOU a dit…

Bonjour,

Les boutiques Lolita changent de nom, place à MyShopeo !

Rendez-vous sur notre site www.myshopeo.com

A bientôt

L'équipe MyShopeo

L'équipe Shopeo a dit…

Bonjour,

Je vous invite à venir découvrir et partager notre vision du monde de l'e-commerce sur notre nouveau blog http://blogshopeo.blogspot.com.

À bientôt